Jodel D112

Pour ceux qui construisent (si si, il y en a)
Avatar de l’utilisateur
Jipé
Messages : 148
Inscription : 20 juil. 2019, 18:04
Localisation : Occitanie

Re: Jodel D112

Message par Jipé »

Quelques éléments pour alimenter la discussion. Pour commencer 2 profils qui se rapprochent du profil d'emplanture du dessin. Un NACA 2415 et un NACA 4415 ; tous les deux ont une épaisseur relative de 15% mais l'épaisseur maxi est décalée vers l'arrière pour le 4415.
D112_Profils.JPG
Au niveau du modèle le passage d'un profil à l'autre se traduit par une petite différence de calage de l'aile (1.2° pour le 2415 contre -0.9° pour le 4415), le vé longitudinal restant quasiment inchangé.

Les polaires des profils montrent un gain d'environ 5 Km/h pour la vitesse de décrochage et un taux de chute plus faible pour le 4415 (en rouge).
D112Polaire.JPG

Pour ceux qui veulent alimenter la base de données de PredimRc vous trouver ci-joint 2 fichiers .xls à déposer dans le répertoire profils. Pour les faire apparaître dans l'onglet géométrie il suffit de cliquer sur le point bleu et rouge du cadre profils étudiés.
NACA2415.xls
(77.5 Kio) Téléchargé 15 fois
NACA4415.xls
(47.1 Kio) Téléchargé 17 fois
JP
Avatar de l’utilisateur
Armand
Messages : 3430
Inscription : 22 mai 2012, 23:14

Re: Jodel D112

Message par Armand »

Merci Michel et Jipé pour vos conseils avisés.
Michel, je te suis totalement pour ce qui est de l'assiette d'approche. Je reste cependant encore un peu craintif pour le ralentir trop près du sol. Surtout qu'en approche nord, ce qui était le cas hier, il faut survoler le maïs à très faible hauteur pour une approche idéale.
Je pense que j'ai encore à travailler ce point.
Jipé l'approche prédim est aussi intéressante, mais je pense que j'ai déjà dépassé le stade auquel cela peut réellement aider, càd une approche théorique du CG pour un premier vol.
Cependant je vais continuer la modélisation, mais davantage pour "apprendre" ce logiciel, et peut-être comparer ensuite au comportement constaté.
Je ne vais pas le faire de suite car par le temps pluvieux de cet AM j'avais de nouveau une envie de dépron. Je vous laisse deviner de quoi il s'agit ;)
Avatar de l’utilisateur
mig3
Messages : 2297
Inscription : 23 mai 2012, 08:58
Localisation : HIPSHEIM

Re: Jodel D112

Message par mig3 »

Pour les profils j'utilise tracfoil.
Chaque modèle réduit d'avion commence dans une boîte et fini dans un sac
michel
Messages : 817
Inscription : 04 sept. 2017, 21:36

Re: Jodel D112

Message par michel »

Armand, encore une petite leçon de pilotage. C'est peut être à cause de ton approche rapide que tu es obligé de passer au ras du maîs. Si tu ralentis, ta finesse diminue, ta pente d'approche augmente et tu passeras bien au dessus du maïs. Mais évidemment, il faut ralentir en approche et pas au dernier moment.
Et souviens toi de ma remarque concernant la position du manche. Lors des décrochages que tu effectues en altitude, note la position du manche au moment du décrochage. Idéalement, il doit être pratiquement en position plein arrière (à 1 ou 2 mm près). Si tu décroches avant, ta profondeur a trop de débattement. Si tu ne décroches pas, tu n'as pas assez de débattement. Ceci étant bien réglé, en ce qui concerne l'approche, comme je l'ai dit un peu plus haut, tant que tu as de la marge avant la position arrière, tu ne risques pas de décrocher. Une approche avec le manche en position neutre sera forcément trop rapide.
Je te rappelle le sacro saint principe qu'on enseignait aux élèves pilotes : La vitesse au manche. Le plan au moteur......
C'est bien sûr applicable aux approches avec moteur. En approche moteur réduit, la vitesse est toujours contrôlée au manche, et on n'a pas d'action directement sur le plan. C'est là que les volets interviennent (ou les AF en planeur). Il y a aussi les évolutions ou la glissade.
Pour les avions lourds, la méthode est tout à fait différente, principalement pour des raisons d'inertie et de réponse plus lente des réacteurs. Le plan est maintenu au manche, et la vitesse est gardée constante par des variations de puissance ou de poussée. Le résultat aux commandes est strictement identique à l'autre méthode. Il serait trop long de l'expliquer en détail, car il est l'heure de l'apéro. Alors à la vôtre , bonne soirée et à bientôt. :) :)
Avatar de l’utilisateur
Armand
Messages : 3430
Inscription : 22 mai 2012, 23:14

Re: Jodel D112

Message par Armand »

Michel,
j'enregistre avec beaucoup d'intérêt tes leçons de pilotage.
Si j'utilisais parfois le moteur pour compenser des approches trop courtes, je n'ai jamais pensé à l'utiliser de cette manière, Mes Cessna prenant assez naturellement une pente correcte avec un cran de volets et souvent la profondeur ne me servait que pour l'arrondi final.
Je vais aussi régler la course de mes volets de profondeur afin qu'elles correspondent aux limites du décrochage.

De quoi occuper encore quelques séances de vol. Mais il fait trop chaud en ce moment, mon terrain de vol se situe dans la cave ;)
Avatar de l’utilisateur
Jeanmi
Messages : 1645
Inscription : 12 mars 2013, 11:08
Localisation : Suisse

Re: Jodel D112

Message par Jeanmi »

...et pendant que Michel nous transmets ses premières leçons de pilotage que je lis pieusement, j’ai repris le chantier de mon D112. Faut dire que dans mon courrier conservé par la poste pendant mes vacances, j’ai reçu un précieux colis depuis l’Alsace ;) . Un grand merci à Armand de m’avoir transmis le moule de son capot qui m’évite une rallonge de temps pour en faire un. Comme j’utilise pour la première fois un démoulant polyvinylique, je me suis un peu intéressé à son utilisation, j’ai pu constater que ce produit est directement appliqué sur le moule, pas besoin d’une finition lisse avec par exemple du scotch d’emballage, si ce n’est naturellement, pour améliorer l’état de surface. J’ai donc retiré le scotch posé par Armand et en même temps la cire qui le recouvrait. J’ai ensuite passé trois couches de produit démoulant, avec séchage du produit entre chaque couche. Normalement, là il est prêt à recevoir ses coupons de tissu de verre.

Le moule d’Armand démuni de son scotch et de la cire.

155B8D06-C5E8-40AC-8A86-8409AD561BD8.jpeg
155B8D06-C5E8-40AC-8A86-8409AD561BD8.jpeg (94.67 Kio) Consulté 534 fois
Le produit polyvinylique provenant de chez Weymuller. Avantage intéressant, on peut nettoyer les pinceaux à l’eau.

76B81FE2-9C85-477E-96A6-4C5078F13B9F.jpeg
76B81FE2-9C85-477E-96A6-4C5078F13B9F.jpeg (96.35 Kio) Consulté 534 fois

Et le même moule enduit de trois couches de produit démoulant. La consistance ressemble un peu à de cire mais en couche plus fine. L’odeur du solvant ressemble à ses odeurs d’éthers qu’on connaissait chez les médecins où les hôpitaux dans le temps.

A5657093-88D6-4CCE-9338-EB0A3ED55DD9.jpeg
A5657093-88D6-4CCE-9338-EB0A3ED55DD9.jpeg (101.75 Kio) Consulté 534 fois

Et pendant que l’enduit sèche, j’ai continué avec l’empennage avec l’installation des charnières du gouvernail. A ce sujet, comme il est assez fin, j’ai légèrement renforcé le bord d’attaque au niveau des charnières avec deux listes de CTP 0,4mm.

7D4CF5CD-D664-4C85-BF34-E0098CB7A3E3.jpeg
7D4CF5CD-D664-4C85-BF34-E0098CB7A3E3.jpeg (139.04 Kio) Consulté 534 fois
7745465A-520C-4C7C-8D8D-99741568A186.jpeg
7745465A-520C-4C7C-8D8D-99741568A186.jpeg (111.24 Kio) Consulté 534 fois
"Si Dieu avait voulu que les planeurs soient fait en plastique, il n'aurait pas fait les arbres en bois."

"Il existe trois règles extrémement simples pour réussir un atterrissage parfait. Malheureusement, personne ne les connait."
michel
Messages : 817
Inscription : 04 sept. 2017, 21:36

Re: Jodel D112

Message par michel »

Je suis curieux de voir le résultat du démoulage, Jeanmi. Car du point de vue de la simplicité, y'a pas photo avec le travail "titanesque" d'Armand :lol: :lol: :lol: Wait and see............
Avatar de l’utilisateur
Armand
Messages : 3430
Inscription : 22 mai 2012, 23:14

Re: Jodel D112

Message par Armand »

Jeanmi je pense encore à deux points à surveiller avant d'appliquer la fibre pour le capot.

Mon master est dimensionné assez juste pour entourer l'avant du fuselage qui correspond précisément au gabarit en carton rouge que je t'avais envoyé avec les pièces découpées.
Il me semble que tu as coffré le dessus du réservoir avec du balsa et non avec du CTP 0.4 mm comme moi, ce qui peut engendrer des différences de cote. Idem pour tes flancs, qui sont de mémoire aussi plus épais que les miens.
Il serait peut-être utile, pour compenser cela, de passer quelques épaisseurs de ruban adhésif au niveau de l'arrière du master en réduisant progressivement vers l'avant.

J'avais aussi évoqué un rétrécissement localisé de mon polystyrène lors du passage du décapeur thermique sur le scotch, faisant des vagues entre les couches successives. On ne le voit plus sur la photo que tu publies, mais ça doit rester visible quelque part. Je l'avais compensé avec l'épaisseur de la cire, il va falloir que tu regardes aussi ce point.

bon courage ...
Avatar de l’utilisateur
Jeanmi
Messages : 1645
Inscription : 12 mars 2013, 11:08
Localisation : Suisse

Re: Jodel D112

Message par Jeanmi »

Merci pour les conseils Armand, le cas échéant, je préférerai poncer le fuselage plutôt que modifier le moule qui est déjà traité au produit démoulant ;) .
"Si Dieu avait voulu que les planeurs soient fait en plastique, il n'aurait pas fait les arbres en bois."

"Il existe trois règles extrémement simples pour réussir un atterrissage parfait. Malheureusement, personne ne les connait."
Avatar de l’utilisateur
Armand
Messages : 3430
Inscription : 22 mai 2012, 23:14

Re: Jodel D112

Message par Armand »

Si tu peux effectivement démouler avant entoilage du fuselage, c'est jouable. Moi je n'avais pas le choix, mon fuselage étant entoilé en premier il fallait que je tombe juste.
Répondre